Polluants chimiques : une étude sur 20 000 enfants

En mars, une grande enquête scientifique baptisée « Elfe » verra le jour. Elle portera sur 20 000 enfants qui seront suivis de la naissance jusqu’à leurs 18 ans et concernera 344 maternités.

L’objectif est d’étudier les conséquences que divers polluants chimiques ont sur l’organisme. Ainsi seront ciblés en priorité par l’étude : le bisphénol A, les pesticides, les métaux lourds, les phtalates et les retardateurs de flammes (parmi tant d’autres). Le but étant de déceler d’éventuels  liens entre ces substances et le développement d’anomalies de croissance fœtale, des appareils génitaux, d’allergies, de pubertés précoces etc.

Concrètement, des prélèvements seront faits dans le cordon ombilical, dans les premières selles des  nouveau-nés et chez la mère qui devra également remplir un questionnaire. Pendant les deux premières années il y aura beaucoup de contacts téléphoniques avec la mère (au sujet de la croissance, la santé de l’enfant etc.). Il y aura ensuite à l’âge de 3 ans, puis de 7 ou 8 ans, une visite à domicile. La suite du déroulement de l’étude sera déterminée lorsque certains résultats commenceront à voir le jour.

Cette grande enquête est une initiative qui intéresse de près la communauté scientifique. En effet « 60 équipes ont déjà déposé des projets de recherches » affirme Marie-Aline Charles qui dirige l’unité Ined-Inserm. Ce projet confirmera ou infirmera bon nombre de craintes au sujet des polluants chimiques qui nous entourent.

Voir également l’actualité : Substances chimiques : le plat quotidien de nos enfants !

Source : Le Figaro

Crédits photo : www.photo-libre.fr



Mots-clés : , , , , , ,

3 réactions sur “Polluants chimiques : une étude sur 20 000 enfants”

  1. Baptiste R. dit :

    Est-ce que cette enquête sera menée sur des enfants uniquement français ?

    Très bonne initiative en tout cas si cette étude a lieu de façon neutre et indépendante !

Réagissez