Quelle planche à découper choisir ?

Nous vous encourageons à manger des produits sains et à cuisiner vous-même le plus souvent possible. Vous vous êtes sûrement déjà demandé quelle était la meilleure planche à découper. Faut-il choisir une planche en bois ou une en plastique ? La planche en bois serait-elle, comme prétendu, moins hygiénique ? Une planche en plastique usagée ne risque-t-elle pas de libérer des petits morceaux de plastique dans les aliments ? Quels sont les conseils pour avoir une planche d’une propreté irréprochable ? Dangers Alimentaires a mené l’enquête afin d’éclairer vos lanternes pour l’achat de votre prochaine planche à découper !

Commençons par un petit récapitulatif sur les différentes planches à découper du marché.

Les planches en bois

Planche en hêtre : C’est la planche la plus courante. Le bois est relativement dur mais peut gondoler au contact de l’eau.

Planche en bois exotique : Très résistante, imputrescible mais pas très écologique car elle participe à la déforestation des forêts tropicales (Asie, Afrique, Amérique du Sud).

Planche en bambou : Elle ne laisse pas pénétrer l’eau (donc ne gondole pas) et est très résistante. En effet, elle est plus dure que le hêtre ou l’érable. Elle est également plutôt écologique car le bambou est une ressource renouvelable (il n’est pas nécessaire de replanter car le bambou repousse tout seul et très vite). Attention cependant à la finition, si la planche n’est pas parfaitement lisse prévoyez de la poncer un peu avec de la toile émeri pour éviter les petites échardes.

L’inconvénient des planches en bois, en général, c’est qu’elles finissent par se déformer pour certaines et à se fendre à cause de l’humidité si elles ne sont pas en bois massif.

Les planches en plastique

Planche en PVC (Polychlorure de vinyle) : Non poreux, très solide, garantirait une hygiène totale (inconvénients plus bas).

Planche en Pehd (polyéthylène haute densité) : Non poreux, garantirait une hygiène totale, elle est très rigide et résistante.

La planche en verre trempé

Elle résiste à des températures élevées, se lave très bien, peut aller dans le lave-vaisselle et ne craint pas les griffures de couteaux. Attention à prendre une planche avec des patins antidérapants. La sensation de coupe est différente, il faut aimer… Le verre est très dur pour les couteaux, pensez à les aiguiser souvent.

La planche en marbre

Peu courante, la planche en marbre est très lourde à transporter mais, comme le verre, elle se lave très bien et ne craint pas les griffures de couteaux. A l’instar du verre, le marbre abîme très vite les couteaux.

Quelle est la planche la plus hygiénique ?

Le microbiologiste de l’Université de Californie, Dean Cliver, a mené une expérience [3], [4], pour savoir qu’elle était la planche la plus hygiénique entre la planche en bois, en plastique et en marbre. Il a déposé des bactéries au centre des planches, il les a ensuite trempé, lavé avec un détergent classique puis séché. Des prélèvements ont été faits au centre des planches et sur les bords.

  • Il a constaté que la planche en marbre montrait quelques signes de bactéries mais qui étaient présentes sur toute la surface de la planche ! En effet, comme la planche est lisse, les bactéries se sont propagées partout contaminant la totalité de la surface (même si la couche de bactéries reste faible).
  • La planche en bois présente par endroits des petites colonies de bactéries. Le bois étant poreux, à l’inverse du marbre, les bactéries sont restées là où elles ont été appliquées. Elles ne se propagent pas et ne contaminent ainsi pas toute la planche.

Plus surprenant, le bois se débarrasserait naturellement des germes. Cliver explique que le bois «est un matériau très poreux et que par ce fait, le liquide est aspiré dans le bois par capillarité. Lorsqu’il y a des bactéries dans le liquide, elles entrent dans le bois et ne reviennent jamais en vie», et ajoute que «[les bactéries] meurent lentement. Cela peut prendre quelques heures et pour finir elles ne sont plus en mesure de causer de problèmes».

Après 12h, il restait en effet des traces de bactéries mais leur nombre avait réduit de 98 % à plus de 99,9% dans certains cas [5].

  • La planche en plastique présente plus de bactéries que les deux autres planches. Les bactéries se logent dans les petites cavités et griffures et ne sont ainsi pas éliminées par le lavage. Pire, elles se reproduisent plus vite et plus facilement dans ces cavités, explique le microbiologiste.

Conclusion : La meilleure planche est celle en bois. La planche en marbre arrive tout de même avant la planche en plastique, qui se trouve en dernière position. Ces résultats ne surprennent pas le professeur car selon lui, dans de multiples expériences similaires, le bois finit toujours vainqueur.

Autres problèmes du plastique

Contrairement aux planches en Pehd, celles en PVC sont toxiques !

En effet, comme nous l’avons vu dans l’article L’eau en bouteille est-elle dangereuse ?, le PVC est considéré comme dangereux pour la santé et pour l’environnement. Il contient du plomb, du cadmium, des phtalates et du DEHA.

L’adipate de bis(2-éthylhexyle), appelé également DEHA, est un produit chimique qui est susceptible de provoquer le cancer (étude sur des animaux en laboratoire), d’avoir des impacts négatifs sur le foie, les reins, la rate et la formation osseuse [1] [2].

Les phtalates contaminent les aliments lorsque le plastique est au contact de la nourriture. On peut se dire que le temps de contact est très faible pour un aliment que l’on découpe sur une planche (comparé aux bouteilles d’eau, boîtes de conserves, etc.), pour que les phtalates migrent vers les aliments. Cela est sûrement vrai, mais qu’en est-il des petits morceaux de plastique qui se détachent des planches en plastique usées par les couteaux, qui finissent directement dans nos estomacs (même à de très faibles quantités) ? Bien souvent, en grattant un peu avec son ongle, on peut très facilement décrocher un peu de plastique de sa planche.

Planche à découper en matière plastique particulièrement usée

Recommandations

Il est recommandé par les experts d’utiliser deux planches à découper, une pour la viande et une autre pour les fruits et légumes, afin d’éviter les contaminations croisées entre plusieurs aliments crus.

Remplacez les planches à découper trop usées.

Astuce : Il est possible de raboter la planche en bois pour la rendre de nouveau lisse. Faites ainsi un geste pour l’environnement et une économie pour votre portefeuille.

Vous l’aurez compris, nous conseillons les planches à découper en bois, mais comme le dit le microbiologiste Cliver, il faut que la planche soit dans un bois très dur pour éviter que les germes ne se développent dans les griffures profondes provoquées par les couteaux.

Il existe des planches qui sont dotées d’un revêtement antibactérien. Il s’agit avant tout d’un argument marketing car selon des études, l’efficacité contre les germes est toute relative et le revêtement partirait rapidement.

Conseils pour laver vos planches :

Nettoyez la planche après chaque utilisation.

  1. Lavez vos planches à découper avec du produit vaisselle et frottez bien.
  2. Rincez avec de l’eau chaude.
  3. Désinfectez avec une eau légèrement enrichie avec de l’eau de javel (5ml pour 500ml d’eau). Attention cependant à très bien rincer la planche car l’eau de javel n’est pas un produit alimentaire (cette étape ne fait pas l’unanimité).
  4. Pour finir, laissez bien sécher à l’air libre, ou séchez avec un torchon sec et propre.

Il est également possible de laver sa planche dans de l’eau bouillante mais cela pose des problèmes pour les planches volumineuses.

Attention : ne passez pas votre planche en bois au lave-vaisselle !

Sources principales :

[1]. Site internet du gouvernement canadien sur les substances chimiques (www.chemicalsubstanceschimiques.gc.ca)
[2]. Technical Fact Sheet on Di (2-éthylhexyle) adipate.
[3]. amgar.blog.processalimentaire.com
[4]. barfblog.foodsafety.ksu.edu
[5].
www.ingentaconnect.com



Mots-clés : , , , , ,

21 réactions sur “Quelle planche à découper choisir ?”

  1. Coralie dit :

    Bonjour, l’étude bactériologique portait-elle aussi sur les planches en verre trempé ? Si oui, quel est le résultat pour ce type de planche ?

  2. djamel dit :

    je pense que le plastique n est pas bon.
    ainsci que la plupart de celle en bois.
    Pourquoi et biebn coupant ,on cré de véritables sillons.
    Et la nouritures s y déposent.
    Donc cela peut n engendrer que des problemes.
    Par contre effectivement avec le verre trempé.
    On a plus ce probleme.
    Je trouve pas normal que ce site n en parle pas

    • Jean-Marc dit :

      A noter que pour éviter les sillons dans les planches en bois, il suffit d’utiliser des planches artisanales réalisées en bois de bout. En effet, les fibres étant de bout ne sont pas coupées et lors du nettoyage de la planche avec une éponge humidifiée, les quelques traces de couteau se referment par gonflage des fibres. Ainsi les sillons disparaissent ne laissant pas de chance aux bactéries.
      cordialement.

  3. Bonjour!
    J’aurais aimé une étude plus complète qui tienne compte des dangers chimiques associés au nettoyage et désinfection, plus particulièrment des planche de bois. Ce type de planche est considéré bactéricide, maisqu’advient-il des produits chimiques en contact?

    • Jean-Marc dit :

      vous avez tout à fait raison, le meilleur nettoyage pour la santé c’est d’utiliser le solvant le plus économique et écologique, je veux parler de l’eau. Pour nettoyer mes planches en bois, je la passe sous le robinet, je la frotte vigoureusement avec un tampon vert à récupérer quand elle est grasse, je l’essuie avec un microfibre puis le sèche avec un linge propre.
      Je n’utilise aucun produit chimique.
      La lutte contre les bactéries est également assuré par un séchage de quelques heures à l’air ambiant entre chaque utilisation. C’est confirmé par les conclusions de l’étude ci-dessus décrite.
      Cordialement.

      • Alain cauchois dit :

        Astuce complémentaire,
        Après lavage, passer avec une microfibre, un peu de vinaigre ménager blanc. Pas cher et très ( 60CT le L) efficace contre les bactéries., et fait fuir les mouches et autres insectes volants , surtout si vous habitez comme moi, la campagne !!!!

  4. Marie-Claire dit :

    En fait, le bois, le verre et le marbre sont les meilleurs matériaux. Je les nettoie avec du vinaigre blanc. C’est un produit alimentaire. D’ailleurs j’utilise largement le vinaigre blanc pour presque tout.

  5. nono25 dit :

    Bonjour à tous
    pourquoi affirmer que les planches en bois ou en plastiques seraient dangereuses ? Ce qui l’est c’est le manque de nettoyage, de dèsinfection de l’outil, par exemple laisser la planche sale dans l’évier alors qu’il est préférable de la laver immédiatement. Il existe d’autre part des produits alimentaires bios pour une désinfection totale en profondeur.
    A savoir que le bois au lave vaisselle se tord ouse fend si 1 la planche est de mauvaise qualité 2 si elle n’est pas bien ranger quand elle doit sécher

  6. Daniel dit :

    Depuis 85 ans, Baribocraft prévilégie le bois franc canadien pour assurer la qualité de ses produits. La question de la salubrité des planches de bois est souvent questionné car les légendes urbaines sont omniprésentes. L’étude de l’Université de la Californie rejoint d’autres études semblables qui concluent que la planche en bois est la meilleure. Santé Canada ainsi que le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec n’interdisent pas l’usage du bois en cuisine. Ils préconisent des mesures d’hygiènes établies dans le secteur alimentaire. Donc, une planche en bois doit être lavé à l’eau savonneuse propre, essuyée et séchée à l’air ambiante. Ne jamais mettre au lave vaisselle. Le bois de chez-nous est un matériau noble qui ajoute au plaisir de la table et pourquoi s’en priver ?

  7. daniel vachon dit :

    Une fois de plus, le microbiologiste de l’Université de Californie confirme que le bois est le meilleur matériau pour les planches de travail. Les légendes urbaines ont la vie dure en regard des planches de bois et ce genre d’étude doit rassurer les consommateurs. Depuis plus de 85 ans, Baribocraft Canada utilise le bois franc canadien pour ses produits de grande qualité reconnus partout dans le monde.

    • Bob dit :

      Vite, je vais acheter une planche Baribocraft Canada car Baribocraft Canada utilise du bois franc canadien!
      Plus jamias du bois douteux au lieu du bois france canadien de Baribocraft Canada !

      J’ai bien compris le bourrage de crane ou j’ai besoin d’un troisieme message ?

  8. Rassenfosse Roger dit :

    Merci pour ces informations très intéressantes…

    :-)

  9. Francis dit :

    J’aurais aimé qu’on fasse l’analyse avec la planche de plastique lavée au lave-vaisselle. Le résultats aurait peut-être différent.

    J’ai certains doutes aussi sur la véracité de l’article. On y affirme que le PVC contiendrai du plomb. Ça fait 40 ans que le plomb est interdit dans la fabrication du composé de PVC. Je ne pense pas qu’il y ait encore aujourd’hui des planches fabriquées avant les années ’80…

  10. Guillaume dit :

    Bon article, dommage toutefois de concluer le processus de nettoyage par une désinfection à l’eau de javel, hautement toxique pour la santé des personnes qui cuisinent tout comme pour l’environnement. Qu’en est-il des planches en fibre de bois, dont il n’est rien dit ici… Je trouve sur d’autres pages internet des affirmations selon lesquelles elles seraient « écologiques », mais aucun argument ne les accompagnent!

  11. régis dit :

    Bonjour, je pense que le bois a fait ses preuves depuis bien longtemps avant le moyen age,
    il suffit de laver correctement sa planche, ancien charcutier on grattait les billots en bois de hêtre dit( bois debout) les tasseaux étaient mis debouts pour avoir plus de dureté. Arrèter d’être parano.

  12. Carré Rond dit :

    Fabricant de produits en bois de hêtre depuis 1948 et notamment des planches à découper en bois de hêtre et de charme (le hêtre et le charme faisant parti des bois garantie au contact et tranchage d’aliments), le bois est une valeur sure pour cette usage. Effectivement, nous préconisons un nettoyage immédiat à l’eau tiède juste après son utilisation avec une adjonction de vinaigre blanc qui est très économique et parfait contre les bactéries, et un séchage à l’air ambiant, planche mise sur la tranche (debout). Pensez à huiler votre planche en bois avec de l’huile végétal afin de la garder plus longtemps.

    • Bob dit :

      Cher M Rond, ou M Carre, je m’y perd avec ces nouveaux prénoms.
      Mon coeur balance entre du bois franc canadien et du hetre non franc et non canadien a priori.
      Lequel des deux est le mieux ?
      Le manque de 20 ans d’expérience par rapport à Baribocraft Canada est il pénalisant pour fabriquer une planche à découper rectangulaire avec un trou pour l’accrocher ?

      • losange rectangle dit :

        héhéhéhéhéhé
        faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages.
        moi, depuis des années : 1 planche en bois (aucune idée de la marque) et une planche en verre (mais les bons coteaux qui craignent le verre, les dents qui grince et les oreilles qui n’en peuvent plus, préfèrent celle en bois)

  13. denjean dit :

    Bonjour, je réalise des objets à base de barrique de vin ( donc en chêne massif). La plupart des restaurants à qui je propose mes produits sont bloqués par les services de contrôle d’hygiène. Ils affirment l’interdiction des plateaux et services en bois.
    Comment puis-je obtenir une certification alimentaire de mes produits ou récupérer une étude telle que citée dans votre article ?
    Merci pour votre aide.

Réagissez