Actualité Année 2011 Janvier

Contamination à la dioxine

Le scandale a éclaté en Allemagne, 3000 tonnes de graisses animales contaminées à la dioxine (pouvant à haute dose provoquer le cancer) sont rentrées dans la préparation d’aliments pour animaux. Selon les autorités allemandes, près de 150 000 tonnes d’aliments ont ainsi été contaminés. Ils ont non seulement servis à nourrir des poules mais également des porcs et des vaches.

Vendredi, plus de 4700 fermes et exploitations agricoles ont, par précaution, été fermées. La contamination s’est faite essentiellement dans la Basse-Saxe et le gouvernement allemand pense à présent qu’elle est d’origine criminelle. L’entreprise Harles und Jentzsch est actuellement dans le collimateur car aurait livré des graisses contaminées à un grand nombre d’exploitations dans la Basse-Saxe. Selon France2, des taux 78 fois supérieurs aux taux autorisés ont été détectés par endroits. « Beaucoup de choses laissent à penser que l’entreprise a trompé ses clients et a transformé des acides gras de faible qualité en aliments à bétail chers » a déclaré Gert Hanne, le porte-parole du ministère de l’agriculture de l’Etat de Basse-Saxe. Le gouvernement allemand soupçonne cette entreprise d’avoir émis de fausses factures et d’avoir fait de la fraude fiscale. Harles und Jentzsch aurait aux dernières nouvelles effectué en mars des test, en interne, qui auraient révélés une forte présence de dioxine (deux fois supérieure à la normale) sans en avertir l’Etat. Cette graisse toxique nourrissait déjà depuis 6 mois les animaux selon le quotidien Berliner Zeitung.

La contamination ne touche pas que l’Allemagne car plus de 20 000 tonnes d’œufs potentiellement contaminés ont été exportés en Grande Bretagne et aux Pays-Bas. Au Royaume-Uni justement, ces œufs ont été utilisés dans la fabrication de gâteaux et de quiches dans les grandes surfaces. Ayant une date de péremption limitée, ces aliments se sont déjà quasiment tous vendus. La FSA rassure et affirme qu’il «n’y avait pas de risque pour la santé des consommateurs» car les œufs contaminés «ont été mélangés avec des œufs non-contaminés pour produire des œufs liquides pasteurisés, un ingrédient largement utilisé dans la fabrication de gâteaux». Il y a, selon elle, seulement un risque pour la santé lorsqu’on mange sur le long terme d’importantes quantités de dioxine.

Selon l’agence de presse allemande DPA, les graisses contaminées à destination des animaux n’ont pas été exportées dans d’autres pays de l’Union Européenne. La Corée du Sud, la Russie et la Slovaquie ont samedi décidés de boycotter la viande et les œufs en provenance d’Allemagne. Bruxelles affirme que ces mesures sont disproportionnées « parce que les fermes sont bloquées et que les produits des fermes livrés sont bloqués en attendant les analyses ».

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=etOdcOWOVTg[/youtube]

Mise à jour du 10 Janvier 2011 :

La France n’est pas épargnée !

L’AFP vient de déclarer que la France a reçu un lot contaminé à la dioxine provenant de l’Allemagne. Le ministère de l’agriculture avait vendredi, rappelons-le, annoncé «qu’aucune indication démontrant la présence de produits contaminés sur le territoire français n’a été relevée». Ce lot a été identifié en Isère dans une exploitation de poules productrices. Les oeufs étaient destinés aux expérimentations et non à la consommation. Il semblerait cependant, selon Frédéric Vincent, le porte parole du commissaire européen à la Santé John Dalli, que les taux de dioxine étaient inférieurs aux taux autorisés par la législation. La France promets de renforcer les enquêtes de traçabilité et a appelé les exploitants à être vigilants dans les autocontrôles.

Le Danemark a également été prévenu que certains aliments achetés en novembre pourraient être contaminés.

Affaire à suivre …

3 commentaires

Réagir