Actualité Année 2011 Août Viande et poisson

Consommer trop de viande rouge augmenterait le risque de diabète type 2

Une vaste étude vient de montrer qu’une consommation trop importante de viande rouge, et en particulier de charcuterie, augmente les risques d’avoir le diabète de type 2.

Plus précisément, consommer quotidiennement 100 grammes de viande rouge (non transformée) augmenterait de 19% les risques de développer un diabète. Pire encore, consommer chaque jour 50 grammes de viande transformée (saucisses, bacon, charcuterie, etc.) augmenterait ce risque de 51%.

Une étude de grande ampleur

Ces résultats proviennent d’une vaste étude américaine, parue dans The American Journal of Clinical Nutrition, qui a suivi les habitudes alimentaires de plus de 204 000 personnes, toutes appartenant au corps médical (médecins, dentistes, infirmières, etc.), pendant des dizaines d’années. Toutes ces personnes ont rempli des questionnaires sur leur régime alimentaire en tenant notamment compte de leur consommation de viande (quantité, fréquence, type de viande, etc.). Les résultats de cette enquête ont été recroisés avec d’autres études concernant au total plus de 442 000 personnes dont plus de 28 000 diabétiques de type 2.

Pourquoi la viande augmenterait-elle ce risque ?

Selon les auteurs de l’étude, la consommation de viande augmenterait le risque de développer le diabète de type 2 car elle influerait de manière négative sur le pancréas par le fer qu’elle contient. Les viandes transformées augmentent encore plus ce risque car contiennent, en plus, du sel et des nitrites qui oxydent les cellules du pancréas. Les fort taux de gras et d’acides gras saturés favorisent également le surpoids (le diabète type 2 touche généralement les personnes obèses ou ayant un surplus de poids).

D’autres sources de protéines conseillées

Ces risques diminuent grandement si on remplace cette consommation de viande par d’autres sortes de protéines telles que les noix (-20%), les céréales complètes (-24%) ou encore des produits laitiers allégés (-16%). Manger moins de viande, et plus particulièrement de la viande transformée, tout en la remplaçant par les aliments suggérés par l’étude permettrait de faire baisser le risque de développer un diabète de type 2.

Limiter sa consommation en viande est vivement conseillé

Précisons également que d’autres études ont démontré qu’une trop grande consommation de viande favorisait l’apparition de certains cancers tels que le cancer du côlon, de la prostate, du poumon, de l’oesoephage, du foie, de l’estomac, du pancréas, et augmentait le risque de contracter des maladies cardiovasculaires.

Il est conseillé de ne pas manger plus de 500 grammes de viande rouge par semaine, cela parait peu mais serait bénéfique pour la santé.

Faites-vous quand même plaisir avec les barbecues cet été mais préférez les brochettes faites maison (celles en grande surface contiennent souvent des additifs) ou la viande non transformée aux saucisses et remplacez, de temps en temps, la viande par des brochettes de poisson, par exemple…

Sources Principales :

Articles similaires :

1 commentaire

Réagir