Articles Conditionnement alimentaire Lexique

Dangers et risques du Bisphénol A (BPA)

Qu’est-ce que le bisphénol A et où le trouve-t-on ?

Le bisphénol A (BPA) est un composé chimique utilisé dans la fabrication de plastiques alimentaires et de résines. Utilisé massivement depuis les années 1960, le BPA peut se retrouver dans le polycarbonate (PC), le PVC et dans les résines époxy qui, pour éviter un mauvais goût des aliments, tapissent l’intérieur des boîtes de conserves, canettes etc.

Il est également présent dans d’autres produits de consommation courantes tels que les récipients alimentaires (bonbonnes d’eau réutilisables, biberons, conditionnements alimentaires…), bouilloires, films alimentaires, mais aussi dans la vaisselle plastique (assiettes, couverts…), certaines amalgames dentaires, les CD, les lunettes de soleil, et même les tickets de caisse (nous y reviendrons), bref en un mot : partout !

Boîte de conserve tapissée de résine d’époxy au BPA

Comment est-ce que le BPA nous intoxique-t-il ?

D’après une étude américaine, 95% des échantillons d’urine collectés dans la population adulte contenaient du BPA.

Cette substance chimique qui est destinée à être en contact avec la nourriture, selon l’AESA (Autorité Européenne de Sécurité des Aliments), est accusée de tous les maux.

Lorsque le contenant est chauffé, le BPA se “détache” et infecte les aliments. C’est également le cas lorsque le contenant est à température ambiante selon Éric Houdeau, chercheur à l’INRA (Institut national de recherche agronomique de Toulouse). La migration du BPA augmente en tout cas fortement à haute température.

Quels sont les dangers pour la santé ?

Beaucoup de tests récents, sur des animaux dans un premier temps, ont démontré la toxicité du BPA même à de faibles doses. Il agit comme un perturbateur endocrinien (il interfère avec le système hormonal).

En 2008, le programme national de toxicologie aux États-Unis (National Toxicology Program) exprime son inquiétude face au BPA qui serait susceptible d’engendrer des troubles du cerveau, du comportement, de la prostate chez les fœtus, les nourrissons et les enfants”. Le programme a également exprimé sa préoccupation quant à un déclenchement précoce de la puberté chez les filles [1].

Une étude sur des rats montre l’effet que le BPA peut avoir sur l’intestin. Éric Houdeau, responsable de l’étude sur le bisphénol A, explique qu’en utilisant des doses journalières de BPA inférieures à celles admises par l’AFSSA (l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments, devenue ANSES) qui sont de 0,05 mg par kilo de poids corporel, il a été “démontré qu’il agit sur l’épithélium intestinal. Il diminue la perméabilité de cette voie d’échange de l’eau et des sels minéraux et occasionne des rétentions d’eau. D’autre part, chez les rats nouveau-nés, une exposition au BPA augmente le risque de développer une inflammation intestinale sévère à l’âge adulte”. Le chercheur conclut par : “Nous avons mené une étude sur des cellules intestinales humaines en culture. Elles sont également réactives à ce contaminant alimentaire le plus répandu dans nos sociétés occidentales”. En effet environ 3 millions de tonnes de bisphénol A sont produits chaque année dans le monde !

Le bisphénol A favoriserait également l’apparition du diabète, augmenterait les chances d’infertilité, engendrerait des troubles cardio-vasculaires et rendrait moins efficace le traitement par la chimiothérapie lors d’un cancer.

Chez l’homme elle baisse la qualité du sperme par une baisse de spermatozoïdes et augmente les risques de déficience sexuelle [2]. Cette substance est jugée, par l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale), de “préoccupante pour la fertilité de l’espèce humaine”.

Suite page 2 …

5 commentaires

  • madame, monsieur,
    je réside dans le Gard et je souhaite réaliser une analyse médicale de la présence du BisPhénol A dans mon corps,
    à quel laboratoire d’analyses je pourrai m’adresser ?
    merci de me donner les coordonnées postales et téléphoniques ou email de ce laboratoire
    avec mes salutations cordiales
    jean-louis Dellys
    04 66 52 70 15

  • Bonjour,

    A noter que très récemment, le parlement a voté l’interdiction pure et simple du bisphénol dans les emballages alimentaires. L’interdiction n’interviendra qu’en 2015, c’est bien dommage.

    C’est bien la preuve que c’est un risque à prendre très au sérieux.

    Salutations

  • Bonjour à tous, mon cuiseur-vapeur utilise des récipients en plastique de catégorie 7, qui sont donc soumis à une forte chaleur due à la vapeur. Est-ce dangereux, sachant en plus que je l’utilisais tous les jours pour cuire mes légumes ? J’étais heureux de manger sainement en changeant mes mauvaises habitudes alimentaires depuis peu, et j’apprends qu’en réalité je me faisais peut-être encore plus de mal qu’avant. Merci d’avance pour votre précieuse réponse, car je n’en ai pas trouvée ailleurs.

    Modèle référence de mon cuiseur-vapeur : PROLINE FS2

  • Bonsoir,
    Depuis le 25 mai 2013 j’ai un appareil d’orthodontie en polycarbonate dans la bouche.
    J’ai depuis le début de ce traitement des rougeurs qui sont apparues à la commissure des lèvres.
    Je pensais que cela provenait d’une trop grande salivation.
    Mes troubles se sont aggravés j’ai maintenant des petites crevasses autour des commissures des lèvres.
    Est-ce une allergie?
    Mes muqueuses ont l’air de bien se porter, c’est la peau de mon visage qui souffre.
    Pouvez-vous me dire comment je pourrais le savoir
    Merci
    Viviane

Réagir