Actualité Aliments gras et sucrés Année 2011 Articles Juillet

Neuf fast-foods fermés après des contrôles sanitaires

Une grande opération nationale de contrôles d’enseignes de restauration rapide et de vente à emporter a été lancée à partir du 27 juin par les ministères de l’Économie et de l’Alimentation.

Bruno Le Maire (Ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire) et Frédéric Lefebvre (Secrétaire d’État chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services, des Professions Libérales et de la Consommation) ont apporté les premiers résultats de ces contrôles sanitaires visant à protéger les populations.

La période estivale est une période de forte affluence touristique et, Français comme étrangers, se tournent plus régulièrement vers la restauration rapide, peut-on lire dans un rapport du gouvernement. Le but de ces contrôles est de garantir la sécurité alimentaire de la population.

1725 contrôles ont été effectués par la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes), donnant lieu à 9 fermetures d’établissements, 140 mises en demeure de faire effectuer des travaux, 43 procès verbaux et 40 saisies d’aliments non conformes.

Le ministère de l’Économie a précisé que huit des neuf établissements fermés sont des indépendants, nous rapporte 20 Minutes. Ils seraient situés dans le Var, Alpes-Maritimes, l’Eure-et-Loir et Paris. Les problèmes rencontrés témoignent d’une « maîtrise insuffisante de la réglementation » qui concernent majoritairement « le non-respect de la chaîne des températures et de la chaîne du froid, les bonnes pratiques d’hygiène et l’insuffisance de formation du personnel » [1].

Cette opération sera menée jusqu’au 31 août et se concentrera principalement sur les établissements en contact avec les touristiques. « Bruno Le Maire et Frédéric Lefebvre ont invité les fédérations professionnelles et les entreprises concernées à soutenir les formations à l’hygiène et à informer les personnels sur la sécurité sanitaire des aliments » [1].

Rappelons que fin janvier un adolescent est mort d’une intoxication alimentaire après avoir mangé chez Quick (article consultable ici) et qu’une adolescente est décédée en mars pour les mêmes raisons très probablement après avoir mangé dans un kébab (article consultable ici).

Articles similaires :

 Sources Principales :

1 commentaire

  • bonjour , je suis salarier dans un restaurant rapide quick je souhaiterai signaler un manque hygiene , cas IMPORTANT car je ne souhaite pas qu une personne ,encore moin un enfants soit malade exemples :
    – main pas laver regulierement meme en production
    – pas de lumiere dans les toilette
    – plateau fournie aux clients pas nettoyer
    – plonge ( vaiselles ) pas corectement nettoyer ,rincer a l eau
    – porte et sol : degoulinure et crasse accumuler
    – table garnissage salade jamais desinfercter
    -les tenues equipier traine dans les cassier jamais laver et remis tout les jour

Réagir